Comment photographier les étoiles - Déclencher malin

Comment photographier les étoiles ?

Plongeons-nous ensemble dans l’art de photographier les étoiles. Je vous invite ici à découvrir les secrets de la photographie, de la nature et du cosmos.

 

Photographier les étoiles et photographier la voie lactée est un désir partagé par les passionnés d’images extraordinaires. Les appareils numériques nous permettent de prendre des clichés de ces astres lointains grâce à leur récente évolution et ils sont une véritable aubaine pour les amoureux de la nature et de la photographie en pause longue.

J’aimerais donc via cet article partager avec vous ma passion des cieux étoilés et vous donner les clés qui vous permettront de réaliser vous aussi des photographies hors du commun.

Je vous adresse cet article en supposant que vous maîtrisez les bases de la photographie telle que la vitesse d’obturation, l’ISO ou encore l’ouverture du diaphragme.

 

photographie de la voie lactée

 

Où et quand photographier les étoiles ?

 

Les conditions de terrain.

 

Pour un rendu optimal sur vos photographies, vous devez à tout prix vous éloigner des sources lumineuses (villes, villages, autoroutes, …). Les coins de nature reculés comme la montagne, la forêt ou encore les grandes steppes sont les endroits idéals pour sortir votre matériel de photographe. Je me sers personnellement d’un outil très pratique pour m’assurer de la faible intensité lumineuse d’une région : Blue Marble

En vous éloignant des zones d’habitation vous pourrez faire bénéficier à vos photographies de nuit des compositions intéressantes : un grand lac bleu au pied d’un mont enneigé ou une cabane abandonnée dans une forêt isolée, par exemple, mettront incontestablement en valeur votre photo

 

La météo parfaite pour une photo réussie.

 

Il s’agit d’un point primordial à la réussite de votre photographie d’étoile (et encore plus pour photographier la voie lactée). Le temps doit être très clair ou peu nuageux. Vous pouvez utiliser certains nuages pour donner un effet esthétique à votre photographie. Sachez que pour faire un cliché réussi de la voie lactée, un ciel totalement dépourvu de nuage est nécessaire.

L’autre élément naturel à prendre en compte pour votre sortie photo de nuit est la lune. En effet, même éloignée d’une source artificielle de lumière, la lune peut vous gâcher vos photos en reflétant la lumière du soleil. Le meilleur moment pour prendre votre photo est la nouvelle lune. Vous pouvez l’intégrer dans votre composition photographique pour lui donner un effet plus artistique.

 

 

L’équipement du photographe.

 

Maintenant que vous savez quand et où photographier les ciels étoilés, il faut savoir ce qu’il faut emporter avec vous.

Le matériel indispensable est bien évidemment votre appareil photo reflex. Il doit permettre l’utilisation d’un mode manuel (vous devez pouvoir régler la vitesse d’obturation, l’ouverture du diaphragme, la sensibilité ISO). Il existe une multitude d’appareils photo numérique, à vous de choisir le vôtre en fonction de vos besoins. Inutile d’acheter un appareil photo uniquement pour photographier les étoiles, prenez en compte le reste de vos envies de photographe.

Pour l’objectif, je vous conseille un objectif grand angle offrant beaucoup de luminosité. En effet, pour la photographie de nuit, la luminosité est très importante.

Pour terminer avec les éléments indispensables à toutes les personnes qui désirent photographier les étoiles, il vous faut un trépied. Votre trépied est l’outil indispensable qui vous assurera une photo nette. Le temps d’ouverture du diaphragme étant long, il est impératif que votre appareil photo ne bouge pas. Je vous conseille d’activer le mode retardateur pour être sûr d’éviter tout mouvement.

Vous pouvez aussi investir dans un déclencheur à distance en cas de pose très longue (Mode bulb). Le mode Bulb nécessite de garder le doigt appuyer sur le bouton, votre main fera inévitablement trembler l’appareil photo. Le déclencheur à distance vous permettra de garder le déclenchement actif sans toucher l’appareil.

N’oubliez pas non plus votre thermos de café et un bon pull si vous aimez les longues nuit d’hiver, là où le ciel est le plus pur,  pour vos photos en extérieur.

 

 

Les réglages de l’appareil photo

 

La règle des 500

 

Si vous utilisez un appareil photo avec un capteur plein format (24 x 36) :

Il existe une règle mathématique pour vous permettre de calculer le temps de pose (vitesse d’obturation) idéal pour votre cliché. Il s’agit de la règle des 500.

Cette règle est très simple, vous devez faire le calcul suivant (sous forme de fraction) :

500 / la focale de votre objectif en mm = le temps de pose parfait pour que votre photo soit réussie.

Attention cette règle n’est utilisée que si vous désirez capturer les étoiles sans mouvement de rotation. Nous verrons dans un prochain article comment photographier le mouvement de la terre.

Prenons un exemple concret. Si vous utilisez un objectif de 20 mm, le calcul de votre temps de pose sera le suivant :

500 (la règle) / 20 (la focale de votre objectif en mm) = 25 (secondes).

Le temps de pose à ne pas dépasser pour une photographie avec un objectif de 20 mm est de 25 secondes.

Dans le cas d’un capteur APS-C :

Vous devrez adapter le calcul précédent en prenant en compte le coefficient multiplicateur de l’objectif (il est chez Pentax, Nikon et Sony de x1,5 et de x1,6 chez Canon).

Si vous utilisez un objectif photo de 28 mm Nikon, le calcul sera le suivant :

500 (la règle) / (28 (la focale de votre objectif en mm) x 1,5 (coefficient multiplicateur de l’objectif)) = 11.90(secondes).

 

Tente sous les étoiles

 

Ouverture du diaphragme, sensibilité ISO et mise au point de votre objectif

 

L’ouverture de votre diaphragme doit être au maximum pour la plupart des appareils photo: 1,4 ; 1,8 ; 2,8 voire 3,5. Il doit pouvoir laisser rentrer le plus de lumière possible sur le capteur de votre boitier. Si votre appareil est optimisé pour les hautes sensibilité ISO (6400, 12800 vois 25600) , vous pourrez éventuellement fermer un peu le diaphragme (diminuer l’ouverture sur des valeur de (5,6; 8 ou 11); Vous obtiendrez ainsi une image plus piquée et définie car vous serez à l’optimum de la capacité optique de votre objectif.

La sensibilité ISO est à prendre en compte et variera fortement en fonction de la capacité de gérer le “bruit” (effet de granulation) de votre appareil photo. Je vous conseille de faire des tests entre 1600 et 6400 ISO et d’agrandir vos images pour le constater.

La mise au point quant à elle est à régler sur l’infini.

Je ne peux que vous conseiller de faire un maximum d’essais pour vous familiariser avec ces techniques. J’espère que photographier les étoiles et la voie lactée vous passionnera autant que moi.

Amusez-vous bien et profitez de la nature pour faire de beaux clichés.

Laisser un commentaire

Découvrez notre nouveau stage photo individuel. Vous apprendrez la photographie en exclusivité avec Eric Escoffier !
Les fêtes approchent ! Profitez de notre réduction de 10% sur tout nos stages en utilisant le code