Bandeau- bien régler son menu

Réglages des menus de l’appareil photo


Connaître les réglages des menus de l’appareil photo est essentiel. Cela permet de réussir ses photographies en contrôlant les paramètres de l’exposition et la qualité de ces images.


 
Lire la notice de présentation et approfondir le manuel de son appareil est fastidieux. Je vous convie à parcourir cet article ou à suivre un stage photo.

Afin de vous aider je vais énumérer les réglages de l’appareil photo et les vérifications à effectuer par ordre de priorité avant toute séance photo et les agrémenter de quelques conseils.
 

Charge de la batterie

Cela peut paraître tout bête mais la veille d’utiliser votre appareil photo, vérifiez le niveau de charge de la batterie afin de ne pas avoir de mauvaise surprise le lendemain…

 

Formatage de la carte mémoire

D’abord assurez vous que celle-ci est bien présente dans votre boitier. Ayant au-préalable sauvegardé sur votre ordinateur les fichiers présents sur la carte, formatez celle-ci directement sur votre appareil afin de tout effacer. Cette réinitialisation permet d’optimiser une bonne communication entre votre appareil et la carte mémoire.

Mon conseil : équipez vous d’une deuxième carte compatible avec votre appareil et optez pour une vitesse de transfert élevée si vous êtes un photographe averti et vidéaste de surcroit. En savoir plus…

 

réglage appareil photo - déclencher malin

 

Réglage sur le menu de l’appareil photo de la qualité photo.

Les questions à se poser sont les suivantes :

Quelle est l’usage finale de mes images ?

– mise en ligne sur blog ou sur site marchand et transfert sur réseaux sociaux ;
– visualisation sur écran d’ordinateur ou écran TV ;
– tirage photographique ou impression dans photo book.

Quelle est la capacité de stockage sur la carte mémoire de mon appareil ?

– je fais des photos chez moi donc je peux les décharger sur mon ordinateur ;
– je pars pour la journée et je ne pourrai que les décharger le soir ;
– je me déplace plus longuement sans mon ordinateur.

Quel est mon niveau d’exigence ?

– je veux juste des photos souvenir ;
– je souhaite des photos qualitatives ;
– je retouche mes images les plus belles.

Le format d image est un réglage de l’appareil photo qui se choisit dans le menu. Vous allez trouver les indications RAW,TIF, JEPG et basic, normal, fine. A quoi cela correspond-il ?

Le format RAW ou NEF ( chez Nikon), c’est le fichier de l’image brute enregistrée sur le capteur. Il est volumineux, exige une capacité de carte mémoire importante et demande un logiciel approprié pour visionner et traiter le fichier. (c’est un peu comme le négatif en procéder argentique qu’il faut développer). C’est le must pour obtenir la photo la plus définie.

Le format TIFF, c’est le fichier de l’image d’ excellente qualité sans aucune compression. Le poids de données généré est là aussi important. Idéal pour les photographes exigeants.

Le format JEPG, c’est un fichier de bonne définition et moins volumineux. Vous pourrez choisir entre 3 niveaux : fine présentera une belle d’image peu compressée, normal offrira une image correcte tout en gardant de la place sur la carte mémoire et basic donnera une image de petite taille avec un fort taux de compression.

Mon conseil : optez dans la majorité des cas pour un réglage de l’appareil photo sur le format JPEG avec un niveau de qualité fine. C’est un bon compromis entre une bonne qualité d’image et un poids de fichier pas trop volumineux pour le stockage.

 

Réglage de la sensibilité ISO.

C’est la sensibilité du capteur à la lumière. Elle s’étend de 100 jusqu’à 6400 ISO sur les reflex haut de gamme. Elle est automatique, sur les modèles photophones ou compact de base. Sur tous les autres types de boitiers vous pouvez la régler manuellement ou opter pour la priorité ISO.
Quand la lumière est abondante restez sur les petites sensibilités de 100 à 200 ISO.
Augmentez de 400 à 1600 ISO uniquement lorsque la luminosité est faible. Mais attention suivant la qualité de votre appareil et de son capteur du grain va apparaitre sur vos images ( c’est le bruit de fond).

Mon conseil : dans la mesure du possible optez toujours pour 100 ISO. Le réglage de l’ISO permet aussi de jouer sur le choix de la vitesse d’obturation et sur l’ouverture du diaphragme. Pour en savoir plus consultez le triangle de l’exposition

 

Choisir le mode prioritaire.

Ce choix est le tout dernier à effectuer. Il va dépendre de la situation et de vos priorités :

– ne pas vouloir se soucier des réglages ;
– maîtriser la profondeur de champ c’est-à-dire le degré de flou devant et derrière le sujet principal ;
– capturer un sujet mobile ou figer une scène d’action ;
– contrôler des effets de lumière dans certaines conditions (contre-jour par exemple).

Un pictogramme ou une lettre va vous permettre d’identifier le type de programme à choisir suivant le degré de complexité de votre boitier.

Le mode Intelligent sur les boitiers dits connectés vous propose directement des vignettes-photo représentatives de la scène à laquelle vous êtes confrontés et donc le choix de programme automatisé conséquent.

P est le mode automatique présent sur la grande majorité des appareils. Le couple diaphragme/vitesse est constant. Il faut veiller toutefois à ce que la vitesse indiquée sur votre écran ne soit pas inférieure au 1/60 e pour éviter tout flou de bougé.

A donne priorité à l’ouverture du diaphragme influant sur la profondeur de champ.

S privilégie le choix de la vitesse d’obturation permettant de figer un sujet mobile ou toute action.

M permet de contrôler manuellement l’ouverture et le temps de pose.

Mon conseil : pour approfondir la compréhension de ces modes je vous invite à consulter les articles du triangle de l’exposition.

 

La balance des blancs : un réglage de l’appareil photo à connaître.

Le rendu des couleurs de vos photos va en dépendre. Vous avez sûrement remarqué que les images prises par temps gris ont une teinte bleutée et celles prises avec des éclairages d’intérieur ont une teinte jaune-vert. C’est ce qu’on appelle la dominante colorée. Le réglage des appareils photo de base est sur automatique. Mais suivant les types de lumière auxquels vous allez être confrontés ( temps nuageux, intérieur avec des néons, à l’ombre ou autres) vous réglerez cette balance des blancs sur le menu approprié de l’écran de contrôle en vous fiant aux pictogrammes et descriptions.

Mon conseil : hormis une scène d’extérieur classique au soleil dès que vous vous situez à l’ombre ou dehors par temps nuageux voire en intérieur avec des éclairages divers faites des vues test en sélectionnant la balance appropriée. Choisissez alors le réglage de l’appareil photo qui vous semble le plus neutre au vue de ces images.

 

L’autofocus AF est aussi un réglage de l’appareil photo à définir.

Suivant le type de boitier en votre possession vous avez la possibilité de choisir différents automatismes de mise au point :

AF-S, la mise au point est ponctuel pour les sujets immobiles et lorsqu’on appuie à mi-course sur le déclencheur elle est mémorisée.

AF-C, la mise au point est continu pour les sujets en mouvements

M, vous prenez le contrôle manuellement pour une mise au point choisie

Mon conseil : restez en automatisme dans la majorité des cas avec un compact. Si vous êtes équipé d’un bridge, hybride ou reflex n’oubliez pas que vous avez toujours la possibilité de prendre la main sur le réglage sur l’appareil photo afin de mémoriser la netteté sur un point et décentrer votre cadrage.

Laisser un commentaire

☃ ❆ Les fêtes approchent ! Profitez d'une réduction de -10% sur nos stages photo et nos chèques cadeaux en utilisant le code "2019" ❆ ☃
Les fêtes approchent ! Profitez de notre réduction de 10% sur tout nos stages en utilisant le code